lulu-guillaume.jpg

TÉMOIGNAGES

Matthieu, La Rochelle

Je suis ravi de l’utilisation de la housse K-ren. Même si la mise en place et l’opération de sortie de l’eau semble fastidieuse sur le papier, on prend très rapidement le coup de main et la manœuvre se faire très facilement à 2. Sur le port de La Rochelle qui est connu pour avoir une eau dont les sédiments accrochent très rapidement les carènes, je n’ai pas eu à plonger pour nettoyer ma carène, même après 2 semaines sans naviguer. Alors même si juste avant les courses on plonge, c’est finalement pour vérifier l’état de la coque plutôt que pour nettoyer carène et appendices. La prochaine étape ? profiter du chantier d’hiver pour supprimer l’antifouling et apposer une belle laque qui sera protégée sous la housse K-ren entre 2 navigations.

Christian, Port Camargue

Jacques, Lac d'Annecy

Après le doute viennent les regrets de ne pas l'avoir eu plus tôt ! Coque lisse, pas de chantier de carénage, la navigation tranquille, pour le moment zéro défaut.

Utilisateur depuis quelques mois de K-ren ma satisfaction est totale.

La mise en place même seul est très facile et ne demande que 30 minutes.

La retirer au maximum 10 minutes.

Après plusieurs semaines au port j’ai sortie mon first class 7 de l’eau pour évaluer l’état de salissure de la coque ..elle était impeccable, prête à régater.

Je me suis posé la question de savoir quel est le secret de cette efficacité: l’absence de photosynthèse !

Bravo K-ren  pour votre concept!